Le gouvernement Russe décide d'interdire l'utilisation de tous les OGM dans la production alimentaire

Le gouvernement russe a récement décidé d’interdire toute utilisation d'ingrédients génétiquement modifiés dans la production alimentaire

Le gouvernement russe a récement pris la décision de ne pas faire de production alimentaire  contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM). Cette information a été rapportée par le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch. 

 Nous avons décidé de renoncer à l’utilisation des OGM dans la production des matières alimentaires 

a déclaré Arkadi Dvorkovitch lors du forum BioKirov.

Par la suite, le vice-premier ministre a fait pourtant remarquer qu’ »il faut faire une différence nette entre cette décision, qui sera scrupuleusement respectée, et le développement de la science et des technologies, utilisées dans d’autres domaines, dont la médecine ».

Aujourd’hui, les organismes génétiquement modifiés (OGM) se résument en pratique à trois cultures : soja, maïs et coton.

Parmi les populations, le taux d’acceptation est supérieurs à 65 % aux Etats-Unis, en Chine, en Inde. D’autres grands pays paraissaient majoritairement favorables aux OGM, comme le Brésil, le Canada, les Philippines ou le Mexique

.Le taux d’acceptation est en revanche inférieur à 42 % dans les pays européens (mais également au Japon ou en Russie).

Font exception quelques pays qui se montrent nettement favorables : Espagne, Portugal, Irlande, Bulgarie et Malte.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev a annoncé récemment que la Russie n’importera plus des produits contenant des OGM, affirmant que la nation a suffisamment d’espace et des ressources suffisantes pour produire de la nourriture organique.

Si les Américains  aiment manger des OGM, qu’ils en mangent . On n’a pas besoin de le faire; nous avons assez d’espace , et la possibilité de produire des aliments biologiques. « – Medvedev

La Russie a envisagé de rejoindre la longue liste (et sans cesse croissante) des pays anti-OGM depuis un certain temps maintenant. Il le fait après qu’un groupe de scientifiques russes a exhorté le gouvernement à prendre en considération au moins un moratoire de 10 ans sur les OGM afin d’approfondir leur influence sur la santé humaine.

« Il est nécessaire d’interdire les OGM, d’imposer un moratoire (dessus) pendant 10 ans.Alorsque les OGM seront interdits, nous pourrons planifier des expériences, des essais ou peut-être même de nouvelles méthodes de recherche pourraient être développées. Il a été prouvé non seulement en Russie, mais aussi dans de nombreux autres pays dans le monde, que les OGM sont dangereux. Les Méthodes de fabrication des OGM ne sont pas parfaites, donc, à ce stade, tous les OGM sont dangereux.La Consommation et l’utilisation des OGM fabriqués de telle manière peuvent conduire à des tumeurs, des cancers et de l’obésité chez les animaux. Les Bio-technologies devraient certainement être développés, mais les OGM devraient être arrêtés. Nous devrions cesser de les propager. »– Irina Ermakova, vice-président de l’Association nationale pour la sécurité génétique de la Russie 


Cela va juste montrer que nous pouvons le faire lorsque nous nous réunissons , exigeons  le changement et partageons de l’information à l’échelle mondiale.

Le changement se produit, et nous réveille a notre réalité de tous les jours. les OGM ne sont que le début, nous avons beaucoup de choses à débarrasser de notre planète . Nous commençons tous à voir à travers les fausses justifications sur la nécessité des OGM, que ne sommes tous si faciles à persuader : ne croyons-pas tout ce que nous entendons.